Floride de Philippe Le Guay
Gaumont

Première diffusion en clair de la comédie dramatique de Philippe Le Guay, ce soir sur France 2.

En 2015, Sandrine Kiberlain et Jean Rochefort se donnaient la réplique dans cette histoire tour à tour drôle ou dramatique où un vieux père fantasque prend des décisions farfelues au grand dam de sa fille aînée.

Pourquoi tout le monde adorait Jean Rochefort

Un peu plus d’un an après la mort du comédien, Floride arrive en clair à 21h sur France 2. Voici notre critique : "Chez Philippe Le Guay, la normalité cache souvent des blessures anciennes, des forces insoupçonnées, des orgueils mal placés qui, face à l’adversité, révèlent leur nature. Il n’est donc pas étonnant de le voir adapter "Le Père", une pièce de Florian Zeller, dramaturge de la mémoire fragmentaire et de la famille décomposée. Rebaptisée "Floride" en référence à cet eldorado qui synthétise à la fois les obsessions de Claude, ses délires et ses peines, cette transposition n’échappe pas à la théâtralité, la mise en scène pantouflarde se trouvant comme à l’étroit entre les quatre décors sans âme du film. Comme dans "Alceste à bicyclette", Le Guay choisit de s’en remettre aux acteurs, qui s’emparent goulûment de dialogues et de situations sur mesure. À Jean Rochefort la méchanceté et la folie douce ; à Sandrine Kiberlain la présence terrienne et les élans contrariés. Sans jamais citer le mot "Alzheimer", le film s’aventure sur le terrain sensible de la maladie dégénérative avec un minimum d’effets larmoyants, qui auraient été critiquables si la qualité du texte et du numéro de Rochefort n’emportaient finalement l’adhésion."