Cate Blanchett
DPA/ABACA

"Je me battrai jusqu’au bout […] pour jouer des rôles qui vont au-delà de ma propre expérience".

Plus de trois mois après la polémique autour du choix de Scarlett Johansson pour interpréter un personnage transgenre dans le film Rub & Tug - l’actrice a finalement refusé le rôle face aux critiques -, la question de la représentation des minorités fait toujours débat dans le monde du cinéma. Cate Blanchett, présente vendredi dernier au Festival de Rome, a été claire sur le sujet. Le site The Hollywood Reporter rapporte ses propos. L'actrice n’a pas l’intention qu’on lui dicte quels types de personnages elle est autorisée à jouer ou non. "Je me battrai jusqu’au bout […] pour jouer des rôles qui vont au-delà de ma propre expérience", a-t-elle déclaré.

Scarlett Johansson abandonne son rôle de transgenre dans Rub & Tug

Cate Blanchett avait remarqué lors de la promotion de Carol, film de Todd Haynes mettant en scène deux femmes ayant une liaison homosexuelle dans les années 1950, à quel point certaines personnes associaient étroitement l’acteur et son personnage, comme si l’un devait nécessairement s’identifier à l’autre. "Je pense qu’aujourd’hui, et particulièrement aux Etats-Unis, nous n’attendons des acteurs qu’ils établissent un véritable lien avec leur personnage que lorsque celui-ci se rapproche de leur propre vécu", explique l’actrice.

Pour Cate Blanchett, le métier d’acteur consiste au contraire à incarner des êtres avec des personnalités et des expériences différentes. "Être un acteur, selon moi, a quelque chose à voir avec un exercice anthropologique. Il s’agit d’examiner une période de temps, un ensemble d’expériences, un événement historique dont vous ne savez rien, affirme-t-elle. Je m’apprête à jouer un personnage dont les opinions politiques sont à l’opposé des miennes, mais une partie du plaisir vient justement de cette tentative de compréhension du personnage."

Cate Blanchett, Présidente du jury de Cannes 2018

Les déclarations de Cate Blanchett sur la liberté des acteurs interviennent dans un climat tendu. De plus en plus d’acteurs appartenant à la communauté LGBTQ+ réclament en effet, dans le sillage des contestations portées par le mouvement #MeToo, le droit d’être mieux représentés à l’écran. Ils demandent que davantage de rôles leur soient offerts, indépendamment de leur identité ou de leur sexualité.

Cate Blanchett est à l’affiche de La Prophétie de l’horloge, sorti le 26 septembre 2018, aux côtés de Jack Black.

A lire aussi sur Première