Midway - bande-annonce
Metropolitan Filmexport

Le réalisateur allemand nous fait son Pearl Harbor.

18 ans après Pearl Harbor de Michael Bay, son cousin germain du film catastrophe, Roland Emmerich, s’attaque à un autre volet de la bataille du Pacifique qui a opposé les Etats-Unis et le Japon au cours de la Seconde Guerre mondiale. En l’occurrence la bataille de Midway, qui fut un tournant décisif du conflit.

Sans surprise, l’ombre de Pearl Harbor (la bataille comme le long-métrage) flotte sur le premier trailer de Midway, que ce soit dans les dialogues ("Pearl Harbor est le plus grand échec des services secrets de toute l’histoire des Etats-Unis") ou le choix des plans qui font parfois étrangement écho à la bande-annonce du film de Michael Bay. Les amateurs d’explosions, de visages de civils terrifiés et de pilotes d’avions piquant dangereusement sur des destroyers vont être servis !

Pour ce nouveau film, son premier depuis 2016 et la suite d’Independence Day, Emmerich s’est entouré d’un solide casting (dont Ed Skrein, Patrick Wilson, Woody Harrelson, Luke Evans, Aaron Eckhart ou Mandy Moore) et d’un jeune auteur, Wes Tooke (Colony, Jean-Claude Van Johnson), pour le scénario. Midway sortira le 8 novembre 2019 aux Etats-Unis et le 13 novembre en France via Metropolitan Filmexport.

Le synopsis de Pearl Harbor :

Après la débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire.

La campagne du Pacifique va se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway.

L’amiral Nimitz (Woody Harrelson), à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton (Patrick Wilson) qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine (Ed Skrein, Luke Evans, Darren Criss) de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit.