Sylvester Stallone
Abaca

Les faits se seraient passés dans les années 1980 et 1990.

Sylvester Stallone est dans le viseur de la justice américaine après que des procureurs de Los Angeles ont lancé une enquête pour déterminer s’il doit être poursuivi à la suite d'une plainte pour agression sexuelle déposée l’an dernier. "Un dossier a été présenté aujourd’hui à la Police de Santa Monica à propos de Sylvester Stallone", a raconté mercredi Greg Risling, le porte-parole de Jackie Lacey, procureur de la Cité des Anges, avant d’ajouter : "[Le dossier] est examiné par notre équipe spécialisée dans les crimes sexuels."

#MeToo : Harvey Weinstein plaide non coupable

Si les faits se seraient déroulés dans les années 1990, la plainte, elle, a été déposée en novembre dernier par la présumée victime. Et lorsque la presse a demandé à  Greg Risling si les faits seraient prescrits comme l’indique la loi californienne, ce dernier n’a pas répondu et a refusé de donner plus de détails sur les circonstances de l’éventuelle agression. La police de Santa Monica, ainsi que l’avocat de Stallone n’ont pas pu être contactés pour commenter les informations, indique The Hollywood Reporter.

Un mois après la plainte déposé, Martin Singer, l’avocat de la star hollywoodienne, avait déclaré auprès des médias que la star de Rambo et de Rocky "conteste catégoriquement cette accusation et (qu')il est clair que cette femme a fait un rapport (à la police, ndlr) pour voir son histoire exposée partout dans les médias." Par ailleurs, l'avocat a reconnu que son client avait eu une relation avec la présumée victime, à l’occasion d’un tournage en Israël en 1987, alors qu’il était célibataire. Dans le même temps, il a également déclaré que le comédien envisageait de porter plainte pour diffamation.

#MeToo : Bill Cosby jugé coupable d’agression sexuelle

Mais voilà qu’en novembre 2017, "Sly" est aussi la cible d’une accusation du même genre, concernant cette fois ci une mineure de 16 ans à l'époque, à qui il aurait imposé une relation sexuelle avec lui et son garde du corps en 1986 dans la ville du vice, Las Vegas.

2018 est définitivement synonyme de damnation pour les criminels sexuels. Après avoir été lancé en fin d’année dernière, le mouvement #MeToo aura permis de mettre en lumière de nombreux cas d’agressions et harcèlements sexuels, ainsi que des viols. L’affaire la plus connue de toutes étant celle impliquant Harvey Weinstein, de nombreuses stars comme Morgan Freeman ou encore Kevin Spacey ont également été accusées de ce genre d’agression. Bill Cosby n'a pas été épargné et encourt jusqu'à 30 ans de prison pour avoir violé Andrea Constand, une ancienne joueuse de basket, après l’avoir droguée.

Prochainement au Cinéma