Bac Films / France 3 Cinéma / Sombrero Films / Atelier de Production

Le meilleur des films sur l'éducation, parce que c'est un genre à part entière en France.

Le collège vous manque ? Avec Les Grands esprits, diffusé ce soir sur France 3, Olivier Ayache-Vidal offre un divertissement sympathique sur le thème de la réussite scolaire. L’occasion de se passer en revue les meilleurs films sur l’école, dont le cinéma français est si friand.

Les grands esprits

Denis Podalydès, inoubliable interprète de Nicolas Sarkozy dans La conquête, interprète ici un professeur de français du prestigieux lycée Henri IV qui se retrouve parachuté dans un collège de banlieue auprès d’élèves en difficulté. L’idée étant de voir si l’enseignant expérimenté peut réussir là où d’autres échouent. Le film est plein de bons sentiments mais déroule un scénario subtil qui repose sur la force comique de Denis Podalydès. Avec en prime, un joli moment chorale.

Ca commence aujourd’hui

Bertrand Tavernier se fait cinéaste social et propose une plongée dans une école maternelle du Nord de la France. Confronté à la misère sociale des familles, le directeur (interprété par Philippe Torreton) se bat pour les enfants. Depuis 1999, rien n’a changé.

Les héritiers

Dans ce film de Marie-Castille Mention-Shaar sorti en 2015, une professeure d’histoire-géo (Ariane Ascaride) propose à sa classe difficile de participer à un concours sur la Résistance et la déportation. L’occasion de battre en brèche les préjugés et de rendre les élèves plus citoyens.

Entre les murs

Comment parler aux élèves ? Quelle différence entre leur langue et la nôtre. C’est le questionnement d’un professeur de français (François Bégaudeau) qui interprète ici son propre rôle dans une adaptation de son récit, réalisé par Laurent Cantet. Le film remporta le Palme d’Or au Festival de Cannes 2008.

La journée de la jupe

Isabelle Adjani en prof au bout du rouleau, dépassée par une classe qui ne l’écoute plus. Le burn-out des profs est rarement abordé au cinéma. Jean-Paul Lillenfeld en fait en 2009 une comédie réaliste et poignante.