Les Misérables
Abaca

De l’entourage de PNL aux vrais-faux Lopez, en passant par la ‘famille’ Kourtrajmé, lumière sur le petit vivier de grands talents de ce premier film coup de poing.

Damien Bonnard

C’est l’étoile montante du cinéma français. Les plus aguerris l’auront découvert dans Rester vertical d’Alain Guiraudie en 2016. Depuis, Bonnard a trimballé sa dégaine de monsieur-tout-le-monde chez Pierre Salvadori (En liberté !), Anne Fontaine (Blanche comme neige) ou plus récemment Roman Polanski (J’accuse). Celui-ci a même fait un petit rôle dans le Dunkerque de Christopher Nolan (un officier français, of course) et dans Le Chant du Loup (où il jouait… un officier, là-aussi). Dans Les Misérables, il est Stéphane, alias Pento, un flic provincial monté à Paris pour intégrer la BAC. C’est l’humaniste du groupe.

Djebril Zonga

C’est le petit nouveau (malgré ses 38 printemps au compteur). Après un rôle discret dans C’est tout pour moi de Nawell Madani, Djebril Zonga se retrouve ensuite dans le court-métrage matrice éponyme des Misérables signé Ladj Ly. Dans le film, il est Gwada, un baqueux qui a dix ans d’expérience sur le terrain. Malgré son habitude des contrôles de police, il est sur le fil du rasoir, prêt à dégoupiller à tout moment. L’acteur fait partie des Révélations masculines aux César 2020.

Alexis Manenti

Les fans de Kourtrajmé, collectif artistique dont fait partie Ladj Ly, l’ont immédiatement reconnu. S’il a pris 15 ans de bouteille, Alexis Manenti a longtemps été Dimitriu, le roumain balèze en breakdance, casseur de parcmètres et mordu de sneakers. La légende racontait que Dimitriu et Romain Gavras, pote de Ladj Ly et co-fondateur de Kourtrajmé, s’étaient rencontrés au détour d’une teuf en Roumanie suivie d’une soupe de phalange où Dimitriu avait essayé de détrousser Gavras. Il n’en est rien. Le cinéaste nous a confié récemment en interview qu’ils étaient amis depuis l’adolescence. Dans Les Misérables, il est Chris, le cow-boy du trio, raciste mais pas trop, adepte de la matraque télescopique et du flash de vodka Poliakov. L'acteur fait aussi partie des Révélations masculines aux César 2020.

Romain Gavras

Restons dans la nébuleuse Kourtrajmé. Romain Gravras, pote de toujours, réalisateur de Notre jour viendra et Le Monde est à toi, fait un caméo dans Les Misérables. Lors d’une scène sous haute tension dans un kebab, il joue les gros bras en homme de main du Maire. Pas le vrai, une crapule historique qui tient les murs et magouille avec la BAC. Il faut avoir l’œil pour le remarquer, l’embrouille dans le restaurant va très vite.

Al-Hassan Ly

C’est le fils de Ladj Ly. Ici, il incarne Buzz, un ado fan de drone qui passe son temps à explorer la cité et mater les filles aussi. Dans la seconde partie du film, il est au centre de l’intrigue ou plutôt la carte mémoire de son appareil volant identifié qui a filmé par accident la bavure policière.

Le gang des Lopez

Non, ce ne sont pas les "vrais" Lopez, cette bande de gitans qui avait fait le buzz sur Internet en clashant un autre clan à l’aide d’une vidéo virale sur YouTube. Il s’agit de leurs cousins. Dans Les Misérables, toute la smala est à la recherche de Johnny. Pas le chanteur, mais en dire plus serait divulguer l’une des scènes les plus hilarantes du film. Car oui, on rit dans Les Misérables. Enfin, juste avant que tout ne parte en vrille.

 

L’entourage de PNL

PNL. Pour Peace N Lovés, un groupe de rap hype qui a redessiné les contours du rap français en 3 albums studios : Le monde chico, Dans la légende et Deux frères. En 2018, Kim Chapiron, ami de Ladj Ly et co-fondateur également de Kourtrajmé, a signé le clip du single A L’ammoniaque de ce dernier album. Pas étonnant donc, de retrouver dans Les Misérables, deux acteurs des clips de PNL surnommés Macha et Casper. Les deux comédiens amateurs se taillent une crédibilité sur grand écran. Pour le reste, ils avaient déjà la street cred’ au max.

Les Misérables est actuellement en salles. Notre critique du film est à découvrir ici.