Pixar

Le réalisateur enregistre une voix à la fois pour mieux diriger ses acteurs.

14 ans après Les Indestructibles, Holly Hunter double à nouveau Helen Parr/Elastigirl dans sa suite, qui cartonne en ce moment au cinéma. Au micro de Digital Spy, l’actrice a détaillé l’enregistrement de son doublage, révélant qu’elle ne l’avait pas effectué avec le reste des acteurs (Craig T. Nelson en M. Indestructible, Samuel L. Jackson en Lucius/Frozone etc.), mais face au réalisateur Brad Bird, qui faisait les autres voix le temps des sessions et pouvait ainsi diriger la comédienne (il double par ailleurs officiellement Edna Mode en VO).

Une méthode peu commune, mais très utile pour les acteurs, puisqu’au moment du premier doublage, l’animation d'un long métrage de Pixar est loin d’être finie : l’enregistrement des voix se fait au début du projet, si bien que l’équipe doit se baser sur des concept-arts pour bien comprendre le déroulement de l’histoire et ses enjeux. Puis les séquences sont animées et montées en fonction des dialogues. Quelques séances de doublage peuvent être organisées après coup - et celles en langues étrangères le sont aussi, évidemment- mais l’essentiel de la version originale est mise en boîte en début de production. "Nous avons tous enregistré le premier film avec Brad, et seulement avec lui, à tour de rôle. Brad jouait les autres personnages face à nous, comme ça, quand on enregistrait, il pouvait nous diriger, nous donner des conseils. Participer à nouveau à ça (14 ans plus tard), c’était comme retrouver un vieil ami, ça semblait familier. Il nous décrivait les scènes à l’aide des storyboards, mais il n’y avait pas de scénario à proprement parler, ce n’était pas si simple. Je n’avais pas de texte sous les yeux pour m’aider. Mais lui, il avait tout en tête : il voulait attendre d’avoir la bonne histoire avant de faire une suite. Quand il a été captivé par l’intrigue, il nous a proposé cette nouvelle idée, et on lui a tous dit : ‘Ok, capitaine !’"

Pixar
Les Indestructibles 2, une suite plus que réussie [critique]

A propos du succès des films de super-héros en général et de celui-ci en particulier, elle ajoute : "Je crois que les gens sont attirés par le côté mythologique des super-héros, par les réflexions sur la mortalité et l’immortalité… Mais ce qui fait que le public s’attache autant aux Indestructibles, c’est que la famille est au cœur de l’histoire, et que Brad Bird parvient à montrer à quel point c’est héroïque d’être parent. Elever correctement ses enfants, c’est un acte d’héroïsme !"

Bande-annonce des Indestructibles 2, actuellement au cinéma :