DR

Les scénaristes Marcus Dustan et Patrick Melton ont beau avoir travaillé sur des scripts de films d'horreurs (Saw 4 et Piranha 3DD notamment), ils ne comptent pas faire de Kratos une grosse brute sanguinaire dans l'adaptation cinématographique de God Of War, l'une des franchises les plus lucratives de Sony. Pas dès le début du film en tout cas : si le sang coulera bien à flots à l'écran, ils prendront le temps de présenter un héros bien plus humain que dans les jeux vidéo. Pour ce faire, ils se sont inspirés de Batman Begins, de Christopher Nolan, révèlent-ils à IGN : "Comme dans la nouvelle trilogie Batman, on voulait faire en sortie que quand le spectateur découvre Kratos à l'écran, ce soit avant qu'il devienne le Fantôme de Sparte. L'idée, c'est de le montrer en simple soldat spartiate, avec sa famille et ses enfants. Un peu comme dans le prochain jeu, qui est une sorte de préquel des autres opus."

Il est vrai que le synopsis de God of War : Ascension, prévu sur PS3 en mars 2013, promet "un Kratos plus humain que jamais cherche à se venger de la mort de sa famille."

Les deux scénaristes donnent pas mal de détails sur leur projet, qui est en fait une réécriture d'un script de David Self (Les sentiers de la perdition) : "Le seul problème de son travail, c'est qu'il a été effectué avant Le choc des titans, sa suite, 300 et Immortels. Ces films ont déjà pas mal marché sur les plates bandes de God of War, donc il fallait trouver un moyen de le différencier de ces projets.(...) Sur cette franchise, le studio nous a dit : 'On va mettre 150 millions de dollars dans ce blockbuster, et on a besoin de comprendre ce personnage, de ressentir sa douleur, ses émotions, afin que lors des séquences gigantesques de combats, on soit totalement avec lui'. C'est une critique de certains gros films d'action eux effets spéciaux énormes et bruyants, mais qui ne s'intéressent pas vraiment à leur personnage. On ne donnera pas de nom, mais récemment, un blockbuster suivait un héros qui n'avait peur de rien. Mais qui peut s'identifier à ça ? Comment le spectateur est censé ressentir la menace en regardant un spectacle pareil ? C'était idiot. Nous, on a ce personnage de Kratos, très intimidant, qui se bat, n'hésite pas à faire couler beaucoup de sang en cherchant à se venger. On va suivre sa transformation en God of War. Comment rendre ce spectacle véritablement effrayant ? Bien sûr que l'action doit être prédominante, mais le personnage doit évoluer, souffrir pour en arriver là."

Il semblerait qu'une bonne partie du film ne contiendra pas d'action, mais une fois le personnage bien présenté, le spectacle sera impressionnant, si l'on en croit Dunstan et Melton : "Dans le jeu, il y a l'attaque des barbares et Kratos demande de l'aide à Arès. Ca, ce sera la rupture de notre premier acte. Avant cette scène, on aura découvert le héros mortel, en famille. On aura appris comment il fonctionne. Cette partie du film durera une trentaine de minutes. Il faut ça pour construire un personnage que l'on continuera à comprendre, même quand il se sera transformé en guerrier sanguinaire, en Fantôme de Sparte. A ce moment-là, le spectateur se sentira impliqué. (...) C'est très différent d'un film d'horreur où on est plongé tout de suite dans l'action. Les gens ont peur que le public s'ennuie, alors ils sont tout de suite dans l'action : 'Go, go go !'."

Quelques informations sont aussi données sur le méchant, qui ne sera autre qu'Arès, déjà bien présent dans les jeux. "Sur console, il est immortel, et il ne fait pas grand-chose à part attaquer Athènes. Lui aussi, on va essayer de lui construire une personnalité plus fouillée. Il faut qu'il devienne un VRAI méchant."

Vous voilà rassurés ? Le film n'est pour l'instant qu'en pré-production. Brett Ratner (Rush Hour) avait un temps été intéressé pour le réaliser, mais n'est plus rattaché au projet. Le jeu étant interdit aux moins de 18 ans, son adaptation devrait être assez violente, même si son héros est davantage humanisé. Difficile de transformer une telle franchise en film tous publics ou interdit aux moins de 12 ou 13 ans. Vous verriez quel acteur dans la peau de Kratos ?

Prochainement au Cinéma