Christian Bale Golden Globes Satan
ABACA

Dans un speech teinté d’humour, l’acteur gallois a cité le diable comme inspiration pour son rôle de Dick Cheney dans Vice.

Christian Bale a choisi l’originalité en ne remerciant pas sa mère ni ses amis, mais Satan dans son discours de victoire aux Golden Globes. « Je veux remercier Satan de m’avoir donné l’inspiration pour ce rôle », a-t-il déclaré, déclenchant l’hilarité générale. Une formule qui n’a pas manqué de faire réagir la célèbre organisation l’Église de Satan (Church of Satan) sur Twitter.

Récompensé pour son portrait de Dick Cheney dans Vice d’Adam McKay, le britannique a prononcé un discours sarcastique pour célébrer son trophée. « Je veux remercier ce mec, Adam McKay. Il cherchait quelqu’un dénué de tout charisme et insulté par tout le monde. Il a pensé à moi de suite », a-t-il ironisé. « J’ai le monopole pour ces rôles-là. Qui voulez-vous ensuite ? Mitch McConnell », a-t-il rajouté en référence au sénateur républicain du Kentucky. C’est le deuxième Golden Globe de Christian Bale après celui du meilleur second rôle pour sa performance dans Fighter. Pour se délecter de la nouvelle transformation physique de l'acteur caméléon, Vice sortira en salles le 13 février prochain.

Adam McKay révèle que Christian Bale et Steve Carrell devaient chanter dans une scène de Vice