La Grève du ventre
Why Not Productions

L’actrice et réalisatrice est devant et derrière la caméra dans court sorti en 2012.

Après Une histoire vertébrale de Jérémy Clapin et La règle de trois de Louis Garrel, Première poursuit son partenariat avec L’agence du court métrage en vous proposant de découvrir La Grève des ventres.

Remarquée cette année par Une Chanson douce, adaptation du roman de Leila Slimani portée par Karin Viard et Leila Bekhti, Lucie Borleteau sortait en 2012 son troisième métrage, La Grève des ventres. La réalisatrice et actrice s’y mettait elle-même scène, formant un étrange triangle amoureux avec Sara Rastegar et Arthur Harari.

Dans ce film pas si court (il dure 30 minutes), des femmes ont décidé de reprendre possession de leur corps alors que la population mondiale explose. Plus question de faire des enfants. Et si les hommes ne sont pas contents, tant pis pour eux. Mais cet idéal, féministe et écologiste, peut-il résister à l’amour, l’instinct maternel et l’appel de la vie ? Notre trio va en faire l’expérience, non sans heurts.