C'est Benedict Cumberbatch qui a donné envie à Josh Brolin de jouer Thanos
Marvel/Warner Bros

Après l’avoir vu "jouer un dragon" sur le tournage du Hobbit, il a accepté l’offre de Marvel.

Grâce à Avengers : Infinity War, Josh Brolin a facilement imposé Thanos comme l’un des meilleurs méchants de chez Marvel. Voire LE meilleur. Au micro de SiriusXM, il a révélé qu’il avait pourtant hésité avant d’accepter ce rôle, et que c’est grâce à Benedict Cumberbatch qu’il a finalement dit oui aux frères Russo. Parce que l’interprète de Doctor Strange lui avait donné des conseils avant de rejoindre Marvel ? Pas du tout : c’est en le voyant "faire le dragon" dans les vidéos bonus du Hobbit qu’il a eu envie de se mettre à la performance capture.

"Avant de signer, j’avais lu des critiques qui parlaient des méchants de chez Marvel comme du point faible des films, détaille l'acteur. J’ai approché Thanos en me disant que si on arrivait à le faire VRAIMENT exister, ce serait phénoménal. Je n’avais jamais fait de performance capture, je me disais que j’allais me retrouver seul face à des lumières et de multiples caméras, mais ce n’était pas du tout comme ça : c’était pratique, je pouvais interagir avec les autres acteurs, c’est un procédé phénoménal ! J’avais vu Benedict Cumberbatch faire ça. Je crois que c’était pour Le Hobbit, j’avais regardé des vidéos de tournage du YouTube et il était dans son costume de performance capture, au milieu de ce grand espace et il se déplaçait comme un serpent, sortait sa langue… son jeu était incroyable ! J’ai vu ça, et je me suis dit que ce n’était pas du vent, qu’on pouvait se donner à fond et que ça marcherait. Ce mélange de conviction et de gêne… alors j’ai dit ‘oui’."

Benedict Cumberbatch est bon, même en dragon

L’expérience a visiblement beaucoup plu à Josh Brolin, qu’on retrouvera en Thanos dans Avengers 4. Quant à Benedict Cumberbatch, s'il a avoué s'être "senti bête" sur le plateau du Hobbit, il a depuis rejoué en performance capture pour Andy Serkis (Gollum, César dans La Planète des singes…) : il sera le tigre Shere Khan dans Mowgli, le 24 octobre au cinéma. Le réalisateur parle de cette nouvelle expérience ci-dessous :

Andy Serkis nous présente Mowgli : "Il n’y aura pas de chanson dans ma version du Livre de la Jungle"