Lucasfilm

Sans faire de miracles au box-office, le nouveau Star Wars démarre à la première place du week-end. (Source : Le Film français)

Dur d'écrire qu'un Star Wars ne fait pas de miracles au box-office, et pourtant les faits sont là : en récoltant 83,3 millions de dollars à son démarrage américain, Solo : A Star Wars Story est bien en-deçà de tous les Star Wars depuis la relance de la franchise par Disney. Rogue One démarrait à 155 millions en décembre 2016, Les Derniers Jedi à 220 millions en décembre dernier, et Le Réveil de la Force à 247,9 millions en décembre 2015. Sans tenir compte de l'inflation, Solo réalise le cinquième meilleur démarrage des onze films de la saga derrière La Revanche des Sith (108,4 millions en mai 2005). Mais si l'on tient compte de l'inflation, il s'agit du moins bon démarrage d'un film Star Wars, juste devant le film d'animation Star Wars : The Clone Wars en 2008. Pour Solo, qui a connu une genèse compliquée, il s'agissait pour Disney de tester une fenêtre de tir en mai alors que tous les Star Wars sont sortis en décembre. Solo essuie doublement les plâtres car il s'agit aussi du premier prequel de Star Wars sous Disney : le studio cherche à produire des films solo (pardon) consacrés à la jeunesse de personnages emblématiques de la Galaxie (Boba Fett, Obi-wan Kenobi, etc...). Mais voilà, coincé entre Avengers : Infinity War et Deadpool 2, Solo, simple spin-off, n'a pas réussi à créer l'événement autant qu'un nouvel épisode "numéroté" de Star Wars. Ceci dit, Solo réalise quand même le quatrième meilleur de l'année, et en comptant le lundi férié aux Etats-Unis, le film franchira la barre des 100 millions de dollars sur quatre jours, ce qui est une bonne nouvelle. Un porte-parole de Disney a déclaré au site Deadline que le studio jugera de toutes façons les résultats du film à la fin de sa carrière. Pas mieux.

Quand se déroule Solo : A Star Wars Story exactement ?

Donc, Deadpool 2 se retrouve deuxième et subit une baisse assez sévère de 66% de ses recettes par rapport au week-end dernier. La suite de Deadpool récolte 42,7 millions pour son deuxième week-end, pour un total de 207,4 millions. C'est toujours un peu moins bien que le premier Deadpool, qui gagnait 56,4 millions pour son deuxième week-end.

De son côté, Avengers : Infinity War est encore en forme : pour son cinquième week-end, le film parvient encore à gagner 16,4 millions. Mais Infinity War, avec un total américain de 621,6 millions, n'est pas encore parvenu à détrôner le plus gros succés de 2018, Black Panther et son trésor royal de 698,5 millions. Vous connaissez le slogan : Wakanda forever.

Le Book Club continue de s'adresser au public plus âgé de l'Amérique (avec Jane Fonda, Diane Keaton et leurs copines), et ça marche : 9,4 millions de dollars de mieux pour son deuxième week-end, pour un total de 31,8 millions. Pour un film qui n'aurait coûté que dix petits millions, c'est très bien.

Enfin, Life of the Party va sans doute disparaître du top cinq la semaine prochaine. En attendant, la nouvelle comédie avec Melissa McCarthy rapporte 5,1 millions pour son troisième week-end, et n'a gagné en tout que 39,1 millions de dollars (pour un budget estimé à 30 millions). Donc, ce n'est pas la fête.

Source : Le Film français

Box-office américain du 25 au 27 mai 2018 :
1) Solo : A Star Wars Story
2) Deadpool 2
3) Avengers : Infinity War
4) Le Book Club
5) Life of the Party

Prochainement au Cinéma