Bohemian Rhapsody
20th Century Fox

"On aurait pu aller plus loin" dans l'exploration de la vie privée de Freddie Mercury.

Bohemian Rhapsody cartonne en ce moment au cinéma. Pour se transformer en Freddie Mercury, Rami Malek a fait de nombreuses recherches, puis s'est adapté à son look en portant notamment un dentier, qui modifiait sa façon de parler, et en étudiant sa gestuelle.

Bohemian Rhapsody : La vidéo comparative entre la scène de fin et le vrai concert du Live Aid
20th Century Fox/Concert du Live Aid 1985
Bohemian Rhapsody
20th Century Fox
Bohemian Rhapsody
20th Century Fox
Bohemian Rhapsody
20th Century Fox
Bohemian Rhapsody
20th Century Fox
Bohemian Rhapsody
20th Century Fox
20th century Fox
Les révélations du prothésiste dentaire de Bohemian Rhapsody

Interviewé par Who.com, Malek a expliqué ce qui l'avait poussé à accepter ce rôle, et a aussi exprimé un regret : que le film n'explore pas assez sa vie intime, notamment avec l'homme de sa vie, Jim Hutton. "On aurait pu aller plus loin", explique-t-il avant d'ajouter qu'il n'arrêtait pas "de pousser pour qu'on insiste plus sur cet aspect de sa vie. Je ne sais pas si on a réussi à ce niveau-là."

Dans le biopic de Bryan Singer, on voit Jim Hutton le temps de quelques scènes, incarné par Aaron McCusker, mais il est effectivement moins présent que Mary Austin, la fiancée de Freddie dans sa jeunesse, qui est jouée par Lucy Boynton. Cette différence de temps à l'écran, s'explique surtout par le fait que Jim a surtout été présent au côté de Freddie à la fin de sa vie, pendant la préparation du Live Aid, en 1985, et les années qui ont suivi jusqu'à la mort du chanteur, en 1991, alors que le long métrage s'intéresse surtout à son début de parcours, jusqu'à ce fameux concert caritatif.

Bohemian Rhapsody : démêlons le vrai du faux dans le biopic de Freddie Mercury

Rami Malek revient aussi sur ses nombreuses recherches avant de se glisser dans le rôle : "Quand je l'ai vu sur scène, j'ai instinctivement su que je voulais en savoir plus sur lui. Il a cette éloquence, cette élégance, qui font que quand on regarde l'une de ses performances, on veut savoir d'où son talent vient. Peu d'artistes peuvent débarquer tout en cuir, siffler une coupe de champagne et dire aux invités qu'ils peuvent se déshabiller si ça leur fait plaisir. Tout en conservant une certaine prestance, ce côté 'royal'". En plus de ses visionnages de vidéos, des clips aux concerts en passant par ses interviews, Rami a beaucoup lu à propos de son modèle : des lettres de Freddie à sa famille quand il était en pension, enfant, et plusieurs biographies, afin de comprendre qui il était : "Je ne m'arrête jamais. Même après le tournage j'ai relu l'une de ses bios pour être certain que je n'étais pas passé à côté de quelque chose !"

Le résultat a payé, puisque depuis la sortie de Bohemian Rhapsody, le comédien de 37 ans est acclamé pour son incarnation du leader de Queen.