Avec Pour une femme, Diane Kurys va nous parler d’elle [critique]
EuropaCorp

Ce drame au casting cinq étoiles revient sur France 3.

Pour une femme est un drame intéressant réalisé par Diane Kurys et porté par un casting talentueux (Sylvie Testud, Mélanie Thierry, Benoît Magimel…). Son pitch ? "A la mort de sa mère, Anne fait une découverte qui la bouleverse : une photo ancienne va semer le doute sur ses origines et lui faire découvrir l’existence d’un oncle mystérieux que ses parents ont accueilli après la guerre. En levant le voile sur un secret de famille la jeune femme va comprendre que sa mère a connu un grand amour, aussi fulgurant qu’éphémère."

Voici la critique publiée dans Première à sa sortie, en 2013 : "D’un narcissisme un peu embarrassant (un diaporama autobiographique sur fond de Diabolo menthe ronronné in extenso par Yves Simon), le générique donne le ton : Diane Kurys va nous parler d’elle. Pourquoi pas ? L’ennui, c’est que cette enquête sur le passé de ses parents, dont le couple fut troublé après-guerre par l’irruption d’un frère que l’on croyait disparu, s’adresse rarement à nous. Malgré une certaine vaillance romanesque et une dernière ligne droite enfin touchante, la sincérité figée du résultat tombe à plat."