Le Crocodile du Botswanga
Mars Films

La comédie revient ce soir sur C8.

A l'occasion de la sortie au cinéma de Black Snake, C8 planifie un cycle Thomas N'Gijol. Après Case départ la semaine dernier, la chaîne proposera ce soir Le Crocodile du Botswanga.

Black Snake, la légende du serpent noir manque de super [critique]

En 2011, au milieu de la saison des blockbusters estivaux, Thomas N'Gijol et Fabrice Eboué avaient étonné tout le monde avec leur comédie Case départ. Pour être tout à fait exact, ils avaient eux-même été surpris que leur délire autour de l'esclavage réunisse 1,8 millions de personnes durant l'été. Suite à ce succès, les voilà lancés dans l'écriture d'un autre film, en compagnie de Lionel Steketee, qui en est aussi coréalisateur : Le Crocodile du Botswanga.

Case départ : Fabrice Éboué et Thomas N'gijol ont affûté leur humour politiquement incorrect [critique]

L'histoire d'un jeune footballeur (incarné par Ibrahim Koma) qui est repéré par un agent, Didier (Eboué). Juste avant de signer son premier gros contrat, sa mère décède. Il se fait la promesse de rapatrier ses cendres dans son village d'origine, au Botswanga, en Afrique. Ca tombe bien, le dirigeant de ce pays (N'Gijol) est un grand amateur de foot et il invite officiellement le sportif pour le décorer. Le rêve du jeune homme se réalise... du moins pendant quelques heures : le président botswangais s'avère rapidement être un dictateur mégalomane et paranoïaque qui va faire pression sur l'agent de la "star" pour qu'il intègre son équipe nationale, Les crocodiles du Botswanga.

Dès la bande-annonce, on comprend qu'Eboué et son poulain ne vont pas rigoler ! Ou alors pas longtemps : l'agent s'esclaffe dans cette vidéo rien qu'en entendant l'hymne national du Botswanga qui lui rappelle une drôle de chanson...