DR

Le réalisateur de Shaun of the Dead prouve une nouvelle fois qu’il est cinéphile.

Edgar Wright aime le cinéma. Il a ainsi inclus des milliers de références dans sa série Spaced et au sein de sa Cornetto Trilogy : Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Le Dernier Pub avant la fin du monde sont remplis d’hommages aux films de zombie, aux buddies movies et à la SF, mais pas seulement.

Simon Pegg : "Le Dernier Pub... est un compromis entre l'enfance d'Edgar et ma vie d'adulte"

Alors qu’il travaille sur la post-production de son sixième long métrage en tant que réalisateur, Baby Driver, il a trouvé le temps de partager cette semaine une longue liste de ses films préférés sur MubiAttention, ce n’est pas un top, mais un classement chronologique. On y apprend par exemple que son dernier coup de cœur est The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn, mais qu’il a aussi été profondément marqué par des films aux origines du cinéma. Sa liste démarre ainsi en 1920, avec Le Cabinet du Docteur Caligari, de Robert Wiene, et il faut attendre la 45e entrée pour trouver une réalisation en couleur. De Charlie Chaplin à Alfred Hitchcock en passant par Howard Hawks, le réalisateur de 42 ans honore les cinéastes et leurs classiques, mais on trouve aussi au sein de ses films favoris des réalisations moins connues, comme Melody, de Waris Hussein (N°336, 1971), Slither, de Howard Zieff (n°388, sorti en 1973) ou Timecrimes, de Nacho Vigalondo (N°887, 2007). Edgar Wright met également en avant des films de tous les genres et de nationalités différentes, qu’ils aient eu du succès ou non. En revanche, il ne propose aucune de ses mises en scène.

A vous de jouer
"Ce que je préfère dans cet exercice, ce sont les réactions du type : ‘Je pensais être la seule personne à aimer ce film…’"a tweeté l’intéressé quelques heures après avoir posté le message initial. Sa liste interpelle les internautes et provoque des discussions intéressantes sur le cinéma en commentaire ou sur les réseaux sociaux. Les internautes comparent ses goûts avec leurs propres préférences, et beaucoup s’amusent à calculer combien de films ils ont vu sur parmi les 1000 qu’il cite. Quelques absences sont également soulignées, et Edgar Wright les justifie au compte-gouttes. A propos du Cinquième élément, il avoue par exemple avoir "un avis mitigé" sur le projet de Luc Besson, tout en assurant qu’il s’agit du film préféré de son pote Nick Frost. L’acteur confirme en citant l'une de ses répliques cultes :

Voir la liste des 1000 films préférés d'Edgar Wright ici