DR

"Des effets spéciaux, des créatures et une histoire d’amour", voici la recette du succès selon Will Smith.

Bientôt à l’affiche du drame Concussion (Seul contre tous, en VF), pour lequel il pourrait entrer dans la course aux Oscars, Will Smith est revenu sur sa carrière auprès du Hollywood Reporter. L’acteur considère que sa plus grande réussite est Je Suis une Légende, de Francis Lawrence, sorti en 2007. "Je suis obsédé à l’idée de montrer des drames intimes au milieu des blockbusters, explique-t-il. Sur ce point, mon plus grand succès est Je suis une légende. (…) J’essaye toujours de ne pas trop jouer. Quand on surjoue, les spectateurs décrochent. Et quand il y a trop de créatures, ils ne font plus attention aux acteurs. Il faut trouver le bon équilibre".

>>> Will Smith révèle pourquoi il a refusé de jouer dans Django Unchained  

Plus généralement, le comédien révèle qu’il a toujours rêvé d’être une star de cinéma. "La plus grande star de cinéma au monde", même. "Au début de ma carrière, j’ai dit ça à JL, mon manager (James Lassiter, ndlr) et il m’a répondu ‘Okay, cherchons ce que ça veut dire exactement’. On a récupéré le top 10 des plus gros succès de tous les temps et on a comparé leurs recettes, ajustées à l’inflation ou non, on a analysé leur contenu etc. On a découvert qu’au cœur de ces films, il y avait toujours des effets spéciaux. Ainsi que des créatures et une histoire d’amour. A partir de là, on a cherché des projets de films qui contenaient ces trois éléments : des effets spéciaux, des créatures et une histoire d’amour."

>>> Will Smith veut se lancer en politique  

Quand on regarde le top 5 de Will Smith au box-office mondial (Je suis une légende, Independence Day, deux Men in Black et Hancock ont rapporté entre 585 et 817 millions de dollars chacun), on retrouve quasiment à chaque fois cette "règle de trois". Enfin, surtout des VFX et des créatures ! La recette du succès à Hollywood serait donc si simple ?

Au box-office, peut-être, mais les deux films pour lesquels Will Smith a été nommé aux Oscars ne sont pas des blockbusters remplis de monstres et d’effets numériques. Ali et A la poursuite du Bonheur sont des drames intimes, tout comme Concussion, qui sortira début mars en France et qui déroge complètement à cette règle. Le film parle de champions de football américain qui ont subi des chocs violents sur le terrain, ce qui a eu de graves conséquences sur leur santé. Will y joue un médecin défendant leur cause envers et contre tout. Bande-annonce :