1985. Roger Moore rend définitivement le Walter PPK et le smoking de l'agent 007 à Albert "Cubby" Broccoli, qui se met en quête d'un nouvel acteur pour rajeunir James Bond.Dana Broccoli, la femme du producteur, opterait bien pour Timothy Dalton mais Cubby n'est pas d'accord : l'acteur a déjà refusé le rôle à l'époque de Au Service Secret de sa Majesté, sous prétexte qu'il était alors trop jeune, et Cubby n'aime pas les gens qui lui disent non.

 

Pour le reste du monde, c'est l'évidence, un seul acteur peut remplacer avec succès  Roger Moore : Pierce Brosnan, qui triomphe alors à la télévision dans le rôle de Remington Steele.A défaut d'autre option, Cubby invite Brosnan à Pinewood pour filmer pendant trois jours avec le réalisateur John Glen, un bout d'essai repris d'une séquence de combat et de séduction de Au Service Secret de sa Majesté. Brosnan, impeccable, passe le test haut la main. Mélangeant l'humour et la décontraction de Roger Moore, au panache et à la violence de Sean Connery, il est le successeur idéal. Un contrat est rédigé, et toutes les images de promotion shootées à l'avance. Brosnan pose même avec le producteur, le réalisateur et le clap du film. Il sera James Bond dans Tuer n'est pas jouer, mais l'annonce ne peut pas être faite, avant l'expiration de son contrat sur Remington Steele, qui comprend une clause de renouvellement possible jusqu'à 60 jours après l'annulation de la série.

 

Persuadé d'être bientôt roi du monde, Brosnan attend patiemment l'expiration de la clause pour signer le contrat avec EON, et se prépare au déferlement d'interviews et publicités. Mais arrivé le 59e jour, à quelques heures seulement du rendez-vous de la signature, tout l'édifice s'écroule. Le programmateur en chef de la NBC, Brandon Tartikoff, qui a eu vent du casting de Brosnan, décide que la chaîne pourrait tirer profit du nouveau statut de la star, et renouvelle son contrat sur Remington Steele ! Quand Brosnan émet des réticences, il menace de le poursuivre en justice et de lui réclamer 20 millions de dollars de dommages et intérêts. Encore plus fou, cet imbécile de Tartikoff contacte ensuite Cubby Broccoli, et lui explique qu'il peut arranger les plannings de tournages entre les deux productions, en situant les nouveaux épisodes de Remington Steele en Angleterre.

 

Cubby, à qui on ne l'a fait pas, lui raccroche au nez, après lui avoir expliqué que personne n'ira payer pour voir au cinéma un acteur qu'on continue à voir gratuit à la télé. "Remington Steele", lui dit-il, "ne sera pas James Bond". Timothy Dalton prend donc sa place. C'est une catastrophe pour Brosnan, qui rate ainsi sa première occasion d'incarner le célèbre agent Britannique, et qui entre dans une longue traversée du désert artistique et privée (Steele est définitivement annulé après trois téléfilms supplémentaires, et il perd sa femme d'un cancer quelques années plus tard), avant que Barbara Broccoli revienne le chercher pour Goldeneye.

David Fakrikian

Les épisodes précédents :- Cinq Bond que vous ne verrez jamais : Casino Royale par Quentin Tarantino - Un GoldenEye visionnaire avec Timothy Dalton