CASA AZUL FILMS /DR/Gaumont

Pour son quatrième jour, le 71è Festival de Cannes propose une nouvelle fois un programme chargé, entre cinéastes incontournables et découvertes prometteuses.

Après Plaire, aimer et courir vite, le dernier Christophe Honoré, dévoilé jeudi soir sur la Croisette, deux nouveaux longs métrages sont en compétition ce vendredi. Les festivaliers découvriront ainsi Le Livre d’image de Jean-Luc Godard. Dans ce film documentaire, le cinéaste - qui a reçu en 2014 le Prix du Jury pour Adieu au langage – propose une réflexion sur le monde arabe de 2017. Deuxième film en compétition : Jiang Hu Er Nv (Les Eternels/Ash is Purest White) de Jia Zhang-Ke qui suit le destin de Qiao, une jeune femme amoureuse d’un membre de la pègre locale de sa province chinoise.

Cannes 2018 : découvrez la sélection officielle

Du côté de la section Un certain regard, place, ce vendredi, à Mon tissu préféré de Gaya Jiji ainsi que L’Ange de Luis Ortega. Hors compétition, on retrouvera Another Day of Life de Raul de la Fuente et Damian Nenow, un film d’animation suivant un grand reporter dans la guerre civile qui ravage Angola en 1970. Gongjack de Yoon Jong-Bin – qui suit l’infiltration en Corée du Nord d’un ancien officier engagé par les services secrets sud-coréens - est également présenté ce vendredi.

Procès de Don Quichotte : le film sera bien projeté à Cannes

Parmi les rendez-vous de Cannes Classics à ne pas manquer figure, sans aucun doute, la projection de Det Sjunde Inseglet (Le Septième Sceau) d’Ingmar Bergman qui s’inscrit dans la rétrospective proposée par le Festival à l’occasion du centenaire de la naissance du réalisateur suédois. A voir également : la rediffusion de Driving Miss Daisy (Miss Daisy et son chauffeur) de Bruce Beresford porté par Morgan Freeman, Jessica Tandy et Dan Aykroyd.

 

 

A la Quinzaine des réalisateurs, Béatriz Seigner présentera Los Silencios, Marie Monge Joueurs et Stefano Savona, Samouni Road. Du côté de la Semaine de la critique, deux films sont au programme ce vendredi : Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt ainsi que Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin. Enfin, les festivaliers ont rendez-vous au cinéma de la plage pour revoir Le Grand Bleu cultissime de Luc Besson

Pour suivre les temps forts du festival, jusqu'au 19 mai, rendez-vous dans notre dossier spécial Cannes 2018, ainsi que dans les kiosques.