ABACA

Son film maudit clôturera-t-il le 71e festival de Cannes ?

Alors qu’il rêvait d’adapter librement Don Quichotte, de Miguel de Cervantes, depuis plus de 20 ans, Terry Gilliam a enfin pu tourner son film l’an dernier avec Jonathan Pryce et Adam Driver. Il doit le présenter en clôture du festival de Cannes, mais plusieurs coups durs visent le projet et son créateur. Le plus inquiétant est que le réalisateur de 77 ans a été victime d’un AVC, ce week-end à Londres, soit la veille du procès l’opposant à l’un de ses producteurs, Paulo Branco. Nice Matin a rapporté la triste nouvelle hier, en précisant que le réalisateur de Brazil allait mieux, mais qu’il allait sans doute devoir se reposer les jours prochains, et ne pourra peut-être pas venir à Cannes.

Terry Gilliam et Don Quichotte : La fin de plus de 20 ans de galères ?

Le verdict du conflit entre Gilliam et Branco devrait être connu aujourd’hui. Les organisateurs du festival de Cannes soutiennent le cinéaste dans cette affaire, mais son producteur essaye d’interdire sa diffusion prévue pour le samedi 19 mai. Tous les détails sont ici.

L’Homme qui tua Don Quichotte : le Festival de Cannes sera assigné en référé

Enfin, on apprend via Indiewire qu’Amazon Studios, qui avait acquis les droits du film pour sa diffusion aux Etats-Unis, venait de se retirer du projet. La firme soutenait L’Homme qui tua Don Quichotte depuis deux ans, lorsque Terry avait présenté son nouveau concept en marge du festival de Cannes 2015.

L'homme qui tua Don Quichotte pourra sortir en salles