DR

Le film d'action avec Idris Elba et Charlotte Le Bon est peu à peu retiré des salles de cinéma de France.

Vendredi soir, au lendemain de l'attentat survenu à Nice, "Didier Lupfer, le président du Studiocanal, et François Clerc, le directeur de la distribution, ont contacté les exploitants de salles de l’Hexagone qui le projettent afin de laisser libres de garder ou pas Bastille Day à l’affiche", expliquait l'AFP, qui précisait que les affiches du film, dont l'accroche est "Cette année, le feu d'articife, c'est eux", devaient être retirées. Bastille Day suit un agent de la CIA (Idris Elba) tentant de déjouer un attentat la veille du 14 juillet. Après le drame meurtrier de jeudi soir, le studio a finalement décidé durant le week-end de demander à tous les exploitants de déprogrammer le long-métrage d'action de James Watkins. "Nous avons demandé à tous les exploitants, tous les complexes et toutes les salles sur nos 237 copies de faire le maximum pour retirer Bastille Day de l'affiche, parce que certains aspects du film ne sont pas en phase avec l'esprit de recueillement national, a justifié une porte-parole de Studiocanal. Nous n'avons pas le pouvoir de le faire à la place des exploitants".

Sorti mercredi dernier, Bastille Day avait attiré 15 274 dans 237 salles de France ce jour-là, puis un peu plus du double depuis (Le Film Français indique 37 000 billets écoulés en tout). On ne sait pas encore s'il sera proposé en VOD, comme cela avait été le cas pour Made In France, film de Nicolas Boukhrief sur des djihadistes préparant un attentat à Paris, qui avait été déprogrammé suite au drame du 13 novembre, ou s'il ressortira plus tard dans l'année.

Nicolas Boukhrief : "Le réel nous a rattrapés en permanence"