DR

L’interprète de Gollum et de César filme un drame intime avec Claire Foy et Andrew Garfield.

Passionné par le théâtre et le cinéma, Andy Serkis est passé derrière la caméra plusieurs fois, notamment en tant qu’assistant réalisateur de Peter Jackson sur Le Hobbit. En quelques mois, il a mis en scène ses deux premiers films coup sur coup, et ironie du sort, c’est sa deuxième réalisation qui sortira en premier, Breathe. Voici sa bande-annonce poignante :

Andy Serkis : "Il n'y a pas de différence entre le film traditionnel et la performance capture"

Pas de performance capture, ici, cette technique de captation des mouvements pour créer des personnages en numérique qu’il a sublimée avec Gollum, King Kong ou César de La Planète des Singes, mais un drame historique et intime presque sans effets-spéciaux, comme il l'explique dans le prochain numéro de Première (en kiosques début juillet). Extraits :

Qu'est-ce qu'il y a d'Andy Serkis dedans ?
C'est un drame très conventionnel, en fait (rires). Une histoire d'amour qui raconte le triomphe de l'esprit humain sur l'adversité. Le côté « serkisien », c'est mon producteur Jonathan Cavendish avec qui j'ai monté l'Imaginarium, qui m'a amené le projet Breathe car c'est l'histoire vraie de ses parents. Un homme dans les années 50, très athlétique, qui a le monde à ses pieds, qui épouse une jolie femme et va en Afrique pour travailler dans le commerce du thé. Elle tombe enceinte, et puis boum, il est atteint de la polio et se retrouve paralysé à partir du cou. Il tombe dans la dépression, il veut mourir. Sa femme le persuade de rester en vie pour voir leur fils grandir, il dit d'accord seulement si tu me sors de cet hôpital. Voilà. Ils vont trouver un moyen de survivre face à la maladie. C'est une histoire très inspirante.

Vous avez utilisé de la performance capture ?
(son visage s'illumine) Pas du tout ! A part Tom Hollander qui joue un double rôle de jumeaux, Breathe est pratiquement dénué de tout effet numérique, et c'est ça qui me rend ce film si important.  De devoir faire un film très différent de tout ce que j'ai tourné en performance capture. C'est le film que je rêvais de faire au temps du théâtre.

Breathe sortira à l’automne au Royaume-Uni, mais n’a pas encore de date de sortie française. En parallèle, Andy Serkis prépare une adaptation du Livre de la Jungle, attendue au cinéma en octobre 2018. Il détaille sa création au sein du magazine, ainsi que celle de La Planète des Singes : Suprématie, qui arrivera sur les écrans français le 2 août.

L’impressionnante bande-annonce finale de La Planète des Singes Suprématie