DR

Jared Leto s’apprête à offrir un nouveau visage à l’adversaire culte de Batman. L’occasion de classer les interprètes du Joker, sur grand comme petit écran.

L’oeil fou, les cheveux verts et une dentition qui ferait pâlir le plus endurci des dentistes. Dans Suicide Squad, le Joker version Jared Leto promet de renouveler l’image du méchant emblématique de DC Comics, ennemi juré du Chevalier Noir depuis 1940. Avant lui, le psychopathe a connu plusieurs incarnations au cinéma, à la télévision et dans les jeux vidéo. En attendant de savoir ce mercredi si Leto offrira LA performance qui fera oublier celle de ses prédécesseurs, classons les Joker du pire au meilleur.

6. Randy Spears (Batman XXX)
Un cas un peu à part : le bien nommé Randy Spears n’a interprété le Joker que dans la parodie pornographique Batman XXX, en 2010. Si son jeu n’est pas vraiment à la hauteur de celui de ses petits camarades (ses lignes de dialogues n’aident certes pas), l’acteur a offert une sexualité à un personnage qui en manquait cruellement. Reste à savoir si l’on avait vraiment envie de découvrir que le Joker a été très gâté par la nature. Si vous êtes curieux, le trailer ci-dessous est sans danger :

No video provider was found to handle the given URL. See the documentation for more information.

5. Cesar Romero (Batman, la série télé et Batman de 1966)
Il a longtemps été l’image grand public du personnage, son plus éminent représentant en dehors des comics, entré par le petit écran avant une incursion remarquée sur le grand. Un Joker au charme suranné, pur produit des sixties, à ne surtout jamais prendre au premier degré. Cesar Romero semblait s’amuser comme un môme à manipuler des gadgets plus fous les uns que les autres. Il en restera quelque chose dans l’inconscient collectif, et Jack Nicholson s’en inspirera d’ailleurs en partie pour sa propre version, assombrie par l’ombre de Tim Burton. Chez Romero, le Joker se marre en permanence, chante comme si rien n’avait d’importance. Pas même sa défaite annoncée face à Batman et Robin. Un timbré, un vrai. 

4. Mark Hamill (les jeux vidéo Batman : Arkham)
Faire l’impasse sur la série de jeux vidéo Batman Arkham serait une grave erreur pour quiconque s’intéresse au Joker. Glaçant et totalement frappé du ciboulot, le perso est doublé par Mark Hamill, qui avait déjà marqué de son empreinte la série animée (on y revient ci-dessous). L’interprète de Luke Skywalker réussit à se renouveler, offrant au personnage une perversité très à-propos dans l’univers des jeux, qui résonne fort chez les aficionados des comics. Une grosse performance d’acteur, plus théâtrale que cinématographique.

3. Mark Hamill (Batman : The Animated Series)
Hamill, encore et toujours. On l'oublie souvent, mais l’acteur est un doubleur de génie, qui a officié sur Batman : The Animated Series, The New Batman Adventures, La Ligue des Justiciers et prochainement l’adaptation de The Killing Joke. Indéboulonnable depuis 1992, il a largement participé au triomphe public et critique de la série animée de Bruce Timm et Eric Radomski. Plus cartoonesque et moins violent que son pendant cinématographique, le Joker de Mark Hamill n’en reste pas moins complètement dingue et absolument fascinant.  

2. Jack Nicholson (Batman de 1989)
"As-tu déjà dansé avec le diable au clair de lune ?" Le Joker de Jack Nicholson dans le Batman de Tim Burton a longtemps été le mètre étalon du personnage au cinéma, avant que Heath Ledger ne vienne rebattre les cartes par surprise près de vingt ans plus tard. Nicholson a forgé un ennemi de Batman entre fou rire et rire fou, un psychopathe qui s’amuse de tout mais peut vous trancher la gorge sans raison. Il y a du Cesar Romero dans son sens de la farce et sa façon de bouger, mais également une noirceur inédite pour l’époque. Un poids lourd, une boussole vers laquelle tous les futurs interprètes du Joker seront obligés de se tourner.

1. Heath Ledger (The Dark Knight)
Totalement habité par le rôle, Heath Ledger a donné vie à un Joker au phrasé et à la gestuelle très particuliers, à la fois gauches et extrêmement précis, où le moindre mouvement de sa bouche ou de ses yeux donnait un peu plus de profondeur au personnage. "Je devais dormir environ deux heures par nuit. Je ne pouvais pas m’arrêter de réfléchir. Mon corps était épuisé, et mon esprit ne cessait de galoper", confiait-il au New York Times. Décédé six mois avant la sortie du film de Christopher Nolan, Ledger décrochera un Oscar posthume. Même Jared Leto s’est incliné : "Heath a fait une performance impeccable, parfaite, en tant que Joker. C'est une des meilleures performances de tous les temps au cinéma". La messe est dit. Jusqu’à Suicide Squad ?

L'histoire de Suicide Squad : "Face à une menace aussi énigmatique qu'invincible, l'agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu'aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s'embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu'au moment où ils comprennent qu'ils ont été sacrifiés. Vont-ils accepter leur sort ou se rebeller ?"

La bande-annonce de Suicide Squad de David Ayer - sortie le 3 août :