DR

La Planète des Singes : Les Origines revient dimanche soir sur TF1.

Mise à jour du 4 février 2017 : Le préquel de La Planète des Singes sera ce week-end programmé sur la première chaîne. A sa sortie, Première avait rencontré Andy Serkis, le maître de la performance capture, qui incarne ici le primate César.

Depuis ce premier volet, il a repris ce rôle dans deux suites, L'Affrontement, sorti en 2014 et proposant des effets visuels encore plus spectaculaires, et La Suprématie, prévu en août sur grand écran. Bande-annonce :

Interview du 8 août 2011 : Gollum, c'est lui ! King Kong, c'est lui ! Et maintenant, le voilà César. Pas le dictateur romain, mais le chimpanzé surdoué de La Planète des singes : Les Origines. Depuis 10 ans, Andy Serkis s'est imposé comme le roi de la performance capture, cette technique révolutionnaire qui consiste à enregistrer les mouvements et les expressions d'un acteur pour les intégrer dans un ordinateur et y ajouter ce que l'on veut (la gueule de Kong, le squelette de Gollum, la peau bleue de Neytiri ou la fourrure de César donc). Sa dernière création en date est sans doute ce qu'il a réussi de plus impressionnant. Peut-être parce que La Planète des singes n'est pas un film de SF comme les autres, mais un vrai film de personnages - dont les héros sont des primates. Passant par toute une gamme d'émotion, Andy Serkis donne vie à son grand singe comme jamais auparavant et impressionne par son talent de pur acting !

Ca méritait bien quelques explications.

Première vidéo de tournage de La Planète des Singes 3

Les influences

La Planète des singes : retour sur la saga

La motion capture, mode d'emploi

La Planète de singes origines : ça donne quoi sans les effets-spéciaux ?

Bande-annonce :